Effet de miroir (3)

14 septembre 2013

Non mais en fait s'il fallait que je retourne tout en haut du phare de Vallières, co-baguenaudeur ou non, c'était parce que la dernière fois, j'avais oublié un truc. J'avais bien vérifié qu'on pouvait voir plein de choses de là-haut, que ce soit l'église Saint-Pierre...




Ou le phare de la Coubre...




Ou le château d'eau de Saint-Palais (serait-ce le radar de la forêt de Saint-Augustin, à droite ?)...




Ou les villas Bon Accueil et Minerve, et le phare de Terre Nègre...




Ben j'avais omis de chercher le Vieux Clocher de Saint-Palais. Donc, en ce 20 août, je l'ai cherché ; et trouvé, natürlichement.




Sinon, là-haut, on peut toujours faire mumuse avec la lentille Fresnel. Qui vous le rend bien :\




Ou avec la couronne du phare.




Ou avec les rochers, en bas.




On a aussi une chouette perspective sur la jetée...




Et, pour les amateurs de photo conceptuelle, y a de quoi faire. Je cherche toujours quel était le concept, par contre.




(à suivre...)

Classé dans : Balades - Mots clés : saint-georges, phare - aucun commentaire

Effet de miroir (2)

10 septembre 2013

Le hic, avec la Conche aux Roseaux, c'est que quand on y descend, il faut bien en remonter tôt ou tard. Mais y a toujours moyen de s'arrêter pour souffler un peu. Sous prétexte de faire une photo de criste marine, par exemple.




Ou de roseaux. Ben oui, si elle s'appelle la Conche aux Roseaux, c'est parce qu'il y en a.




Ensuite, nous voilâmes repartis.




Et, bientôt, nous arrivâmes z'en vue du phare.




Moui, je sais : pas très esthétique, ce filet vert, mais paraît qu'il y a des morceaux qui tombent. Comme dirait quelqu'un que je ne nommerai pas, « C'est local ».




Et là, je suggérai à mon co-baguenaudeur du jour de passer devant. Et l'escalier du phare de Vallières étant ce qu'il est, même pas le temps de monter trois marches qu'il avait disparu.




Au final, j'ai passé l'essentiel de l'ascension à essayer de le rattraper. En prenant quand-même quelques secondes de temps en temps pour souff... faire des zoulies photos.




Aussi, au début, je comptais les marches. Mais comme je parlais un peu en même temps, j'ai fatalement fini par perdre le fil — et le reprendre un peu à vue de nez. Ce qui fait qu'au final, ben j'ai dit : « Déjà ?! »




Ben oui, déjà !




(à suivre...)

Classé dans : Balades - Mots clés : saint-georges, phare - aucun commentaire

Effet de miroir (1)

06 septembre 2013

C'était le 20 août. Autant dire que juillet était derrière nous, et ses journées caniculaires avec. Hélas. J'aimais bien avoir trop chaud, moi.

Bref, c'était le 20 août et sur le coup de 9 heures, quand nous nous mîmes en route, il faisait limite frisquet. Juste limite, mais pas vraiment plus.

On m'avait dit : « Oh, ben on y va à pied, à Saint-Georges ! » Donc, nous voilà partis. Même pas les pieds dans l'eau, pas même dans le sable. Moui je sais : une hérésie.

Un petit grand moment plus tard...




C'est bien le Trou aux Chevaux, ça, non ?




Et ça, le Trou du Chat ? Quoiqu'il en soit, vue imprenable sur la skyline royannaise. On ne se gausse pas, Nash, merci.




Ce matin-là, le bac tenta une nouvelle fois d'embarquer Cordouan. Caramba, encore raté. La dernière fois que j'ai regardé, il était toujours là.




Ce matin-là, je découvris pour la première fois (the first time!) ce pannonceau aux allures de mise en garde, fixé au mur du Cardinal des Mers. Comme quoi, il y a toujours un truc à découvrir, même sur un chemin emprunté cent fois.




Ce matin-là, le ciel était d'un bleu bleuissime.




Et nous finîmes (forcément) par arriver à la Conche aux Roseaux... Toujours ce ciel d'un bleu à ce point bleuissime qu'il en est presque choquant comme sur ces vieilles cartes postales qu'on croit toujours colorisées, mais qui ne le sont peut-être pas tant que ça, après tout.




Ho, y a un trou !




Ah, la Conche aux Roseaux, c'est aussi des marches. Du genre qui te cassent les quadriceps et te dézinguent les mollets. Et ces drôles de rochers, aussi.




Pas fou le Monsieur, il regardait d'en haut.

Sinon, avec un peu d'imagination, on trouve un sphinx, sur la Conche des Roseaux.




Et, avec beaucoup d'imagination (mais mon compagnon baguenaudeur du jour n'en manque pas), on lui découvre une tête de chameau en vis-à-vis.




(à suivre...)

Classé dans : Balades - Mots clés : saint-georges - aucun commentaire

Fil Rss des articles de cette catégorie

page 1 sur 30 suivante »